Pin Up, l’âge d’or du balnéaire : quand le maillot de bain faisait fantasmer

 

Du 4 juillet au 3 septembre, la Galerie Joseph expose clichés et modèles de maillots de bain tout droit venus des fifties. Cette période d’après-guerre régie par la censure a su la contourner et faire naître le concept de Pin Up, cette naïade pulpeuse qui fait encore rêver aujourd’hui.


Les sous-vêtements n’ont pas toujours été visibles à la vie comme à l’écran. Pendant les années 1950, l’après-guerre n’a pas été la fête pour tout le monde. Aux Etats-Unis, nous sommes en pleine période de censure des studios hollywoodiens. Le Code Hays qui régit les règles de bienséance à l’écran et dans la presse est clair : les scènes d’amour et les actrices en tenue légère sont proscrites. Si William Hays, le sénateur à l’origine du code, pensait éradiquer l’érotisme dans les media, le résultat fut tout autre. Pas de lingerie visible à l’écran ? Pas de problème répondent les réalisateurs et photographes ! On utilisera le maillot de bain pour contourner la censure.


pin up


La Pin Up, idole d’une époque encore icône aujourd’hui


Bien qu’aujourd’hui on se permette bikinis ajourés et autres pièces révélatrices, la mode du costume de bain des fifties n’est pas prête de s’éteindre. Au programme : culotte haute qui couvre le nombril (pourchassé par William Hays) et une-pièce ultra glamour qui n’a rien à voir avec les maillots sportswear pour la piscine. Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe, Bettie Page… Les fantasmes d’hier font encore rêver aujourd’hui. Et pour cause ! Ces beautés plantureuses au décolleté pigeonnant en maillot de bain corbeille étaient les icônes d’une époque bien particulière. A l’origine de leur nom ? Le verbe « Pin » qui signifie accrocher en anglais. Les photos des Pin Up étaient donc souvent épinglées sur les murs des chambres des soldats américains afin d’apporter un peu de rêve dans leur quotidien. Aujourd’hui encore, ces idoles inspirent la mode et les artistes comme Dita Von Teese.


pin up 


Le maillot de bain en oeuvre d’art

 

L’exposition de la Galerie Joseph montre à la fois les différents décors utilisés par le cinéma et les photographes pour dévoiler un peu de peau mais aussi les pièces incroyables créées à l’époque. Comme le maillot de bain était très visible, les créateurs s’en donnaient à coeur joie pour imaginer des pièces toujours plus audacieuses ! De plus, l’insouciance de l’après-guerre instaure le bon temps passé sur la plage comme un art de vivre. Imprimés léopard, pièces satinées, maillot à jupette, une-pièce gaine mais surtout, l’oeuvre maîtresse de l’exposition : le maillot de bain velours et dentelles signé Catalina et porté par Marilyn Monroe sur le tournage de Love Nest en 1951. Ce sont plus de 60 pièces cultes que l’on retrouve pour cette exposition glamour.


Pin up  


Et si on s’offrait une allure de Pin Up ?

 

Comme l’idole des fifties a su se frayer un chemin dans nos fantasmes d’aujourd’hui, pas question de se priver ! Sur Orcanta, la mode du maillot de bain rétro a la cote. Le maillot de bain Anya de la marque Panache sculpte la silhouette façon Marilyn Monroe avec sa taille ultra marquée et son décolleté en coeur. Celles qui préfèrent le deux pièces opteront pour le duo Ordesa de Chantelle avec son soutien-gorge à coque à 25€ et sa culotte montante à 15€ en outlet.

Panache - Chantelle

Floriane Reynaud

 

Retrouvez toute la lingerie soldée sur Orcanta !

L'équipe Orcanta


Retour au blog