Soft Stretch

Le confort absolu

 

Plutôt que d’enfermer le corps de la femme dans un carcan, Chantelle renverse les codes de la lingerie. Fini les dessous qui oppressent, les soutiens-gorge qui compressent et les slips qui enserrent. Adieu aussi à la communication traditionnelle : la griffe délaisse les codes romantiques de la lingerie pour une image plus ancrée dans l’air du temps. Avec la ligne Soft Stretch, Chantelle signe un renouveau dans la lingerie haut de gamme en commençant par adapter les sous-vêtements au corps plutôt que le contraire. Point de dentelles, de froufrous et de voiles ostentatoires mais un minimalisme élégant et pure au service de chacune. Depuis plus d’un an, la marque se consacre à une campagne body-positive qui rencontre un succès retentissant et prometteur.

 

Sans couture, les modèles invisibles Soft Stretch se glissent comme une seconde peau sous les vêtements. Une taille unique, mais des dessous extensibles à l’infini qui s’adaptent à la morphologie de chacune, suivent le moindre mouvement et ne répondent plus aux critères de beauté imposés. Body, brassières, culottes… Loin des codes stéréotypés de la séduction féminine, les dessous imaginés pour toutes et conçus dans une matière douce et confortable se font oublier lorsqu’on les porte. Bleu pâle, noir, nude, rose… Déclinée dans de nombreuses teintes, Soft Stretch présente un nouveau type de sous-vêtements sur-mesure, à un prix abordable. Le confort absolu d’un sous-vêtement invisible qui préserve le bien-être de la femme grâce à sa doublure en coton.

Pour faire passer le mot sur la ligne Soft Stretch, Chantelle lance la campagne #OverthrowUnderwear. Un simple hashtag qui représente tout : la fin d’un système basé sur l’oppression du corps féminin. Sur son compte Instagram, la marque casse les codes et présente Soft Stretch avec des visuels arty, plus jeunes et moins basés sur la perfection de la silhouette. Pas d’image choc ou de matraquage médiatique. À la place, Chantelle choisit d’illustrer sa collection avec des jeunes femmes issues de tous bords qui portent les sous-vêtements Soft Stretch à leur manière. Photographies argentiques, body-painting, scénographies intimes… Les femmes se ré-approprient la lingerie avec la campagne #OverthrowUnderwear. La preuve de son succès se montre en chiffre : depuis son lancement en 2017, la ligne Soft Stretch de Chantelle s’est écoulée à plus de 1,5 millions d’exemplaires.